Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/04/2012

Assemblée citoyenne à Sète : Mercredi 2 Mai !

Prochaine assemblée citoyenne 

Mercredi 2 Mai à 18h15

Local de campagne de Sète

 On continue, nous ne lâchons rien !

Pas un jour de plus sous la présidence de Sarkozy

front de gauche,françois hollande

 

VIRONS-LE ! 

 Pas un jour de plus sous la présidence de Sarkozy

Le Front de gauche remercie les 4 millions de citoyennes et citoyens qui ont voté Jean-Luc Mélenchon le 22 avril. Il les appelle à se rassembler pour battre Sarkozy et à construire des politiques vraiment à gauche pour répondre aux besoins du Peuple Français.

Le 6 mai, débarrassons-nous de Sarkozy et les 10 et 17 juin, élisons, aux législatives, de nombreux députés du Front de gauche.

Mélenchon et le front de gauche

 une dynamique en marche

Ce dimanche 22 avril, les Françaises et les Français ont montré, avec le vote pour Jean-Luc Mélenchon, leur aspiration à une véritable politique de gauche, rompant enfin avec les logiques capitalistes.

Fort de son score à l'élection présidentielle, le Front de gauche confirme qu'il porte la dynamique de la gauche.

Le Front de Gauche est fier du travail qu'il a entamé, bien seul dans cette campagne, pour faire reculer les idées nauséabondes du Front national. Son score est encore beaucoup trop élevé. Nous allons poursuivre et amplifier ce combat : aucun député de ce parti raciste et xénophobe ne doit être élu à l'Assemblée Nationale.

Il nous reste une chose importante à faire. Le 6 mai, Nicolas Sarkozy, même affaibli, est au second tour. Il a entamé son mandat en faisant des cadeaux aux riches. Son bilan est catastrophique. Il veut continuer à appliquer les politiques d'austérité dictées par les agences de notations, poursuivre la casse sociale organisée par la droite. C'est un homme dangereux qui a délibérément choisi de reprendre les thèses insupportables du FN afin de devenir le candidat de la droite extrême et de l'extrême droite. Il doit absolument être battu, c'est pourquoi, nous appelons les électrices et les électeurs du Front de Gauche à voter François Hollande le 6 mai.

Ensemble, nous nous sommes retrouvés pour porter une autre ambition à gauche.

Ensemble, avec le programme du Front de Gauche, L'humain d'abord, nous allons mener la campagne des législatives pour élire de nombreux députés du Front de gauche ; des femmes et des hommes utiles pour soutenir nos exigences, pour proposer et faire voter des lois qui changent nos vies. Des élu-e-s déterminé-e-s à faire échec à la cupidité des marchés financiers.

Pour répondre aux besoins du peuple, il faut changer radicalement de politique. C'est tout le sens du programme du Front de gauche. Pour nos luttes et nos succès à venir, poursuivons et amplifions notre mobilisation, dans les urnes mais aussi dans la rue. Nous savons que nous pouvons compter sur vous, comme vous pouvez compter sur nous. »

Sébastien Andral et Valérie Sers

Candidats à l’Election Législative de la 7ème circonscription de L’Hérault

http://sebastienandral.blogs.midilibre.com/

 

26/04/2012

Communiqué du Comité Citoyen Front de gauche de Sète

Depuis 1886, en France et dans le Monde, le 1er Mai est une journée de lutte et de solidarité symbole de l'unité de tous les travailleurs du monde pour le progrès social et la liberté.

L' UMP tente une O P A sur ce 1er Mai, véritable déclaration de guerre aux travailleurs et clin d'œil supplémentaire au FN.

Le Comité citoyen du Front de gauche de Sète appelle les citoyennes et citoyens à venir nombreux au Rassemblement unitaire des syndicats ce 1er Mai, devant la Mairie, à 10 h. y apportant leur contribution pour mettre un terme à la démolition des conquêtes sociales entreprises depuis 5 ans par l'Élysée , pour défendre L'Humain d'abord ! 

sete,1er mai 2012,front de gauche

25/04/2012

Après l’élection, non à l’effacement du nouveau paysage politique

François Delapierre, directeur de la campagne du Front de gauche, a tenu ce matin au siège de campagne une réunion avec la presse. Voici le compte-rendu de cette rencontre. Par François Delapierre.

Non à l’effacement du résultat
Depuis dimanche, c’est « l’ardoise magique » : le score du Front de Gauche est régulièrement passé sous silence ou évoqué comme un « échec ». Pour étayer cette opinion, les principaux médias comparent le résultat de l’élection à des sondages. C’est le monde à l’envers : les sondeurs cherchent à faire passer leur erreur pour notre échec. Tout est bon pour défendre le système médiatico-sondagier ! Pour notre part, nous ne comparons les résultats qu’aux résultats d’autres élections. Nous refusons de comparer notre score à des sondages que l’on a toujours critiqué et qui se sont trompés sur toute la ligne.

Quant aux objectifs non-atteints, la myopie des commentateurs n’a d’égal que leur mauvaise foi. Le Front de Gauche a atteint son premier objectif : réaliser un score à deux chiffres (11,11%).

Par contre, aucun commentateur n’évoque l’échec de Marine Le Pen. Elle n’atteint pourtant aucun de ces objectifs. Il y a un an, elle était donnée en tête au 1er tour avec 24% par un sondage. Et il y a encore quelques jours, elle affirmait elle-même qu’elle serait au second tour et obtiendrait plus de 20% des suffrages. Il n’en est rien. Elle n’a atteint aucun de ces deux objectifs.

L’effacement de cette réalité n’a qu’un but : mettre Le Pen au centre du jeu après l’élection comme avant et faire disparaître du débat la question du partage des richesses.

La réalité du résultat : une force politique nouvelle est née
Pourtant la réalité est bien différente. Le Front de gauche effectue une percée. Par rapport aux élections européennes, il gagne 3 millions de voix et réalise près du double de son score. C’est la première fois depuis 1981 qu’un deuxième candidat de gauche dépasse les 10% au premier tour de la présidentielle.

Une force politique nouvelle est née. C’est ce que montre l’analyse des résultats. La dynamique du Front de Gauche est nationale et son score particulièrement homogène sur tout le territoire (aucun département en dessous de 7%, 70 départements au-dessus de 10%).

De plus, le Front de Gauche conquiert un nouvel électorat qui va bien au-delà de celui des forces qui le compose. C’est le cas dans la jeunesse, dans les centres urbains. Il approche ou dépasse les 15% à Toulouse, Grenoble, Lille, Montpellier, Marseille.

Ce nouvel électorat s’ajoute à la forte mobilisation des quartiers populaires et de zones rurales autour du Front de Gauche comme on le voit en Seine-Saint-Denis et en Ariège.

Un résultat qui change le paysage politique
Alors que tout le monde attendait une forte abstention, la poussée du Front de Gauche va de pair avec la hausse de la participation.

La poussée du Front de gauche permet la hausse du score total de la gauche à un niveau historique depuis 1988.
Malgré le soutien du PRG, du MRC et le rassemblement du PS, François Hollande n’obtient que 2 points de plus que Ségolène Royal. Il ne progresse que de 700 000 voix alors que le total gauche progresse de 2,4 millions de voix. Les deux-tiers de la progression de la gauche sont dus au Front de gauche.

Enfin, le Front de Gauche bloque la progression de Le Pen. En 2002, Jean-Marie Le Pen se disait « ni de droite ni de gauche » cherchant à élargir son audience auprès des déçus de la gauche. Aujourd’hui, les bras-droits de Marine Le Pen entonnent en cœur le refrain de la « recomposition à droite ».

Ils savent que dimanche 22 avril, les électeurs de gauche se sont dotés de leur propre recours. Il s’appelle le Front de Gauche.

Pour compléter et illustrer ce propos, vous trouverez ci-dessous 3 documents.

Évolutions du score du Front de gauche par département

 (en pourcentage)

 

Évolutions du score du Front de gauche par département (en voies)

 
 

Dossier analyse des résultats du premier tour

 

 
 

23/04/2012

Assemblée citoyenne à Sète : Mercredi 25 Avril !

Prochaine assemblée citoyenne 

Mercredi 25 avril

18h15

Local de campagne de Sète

 On continue, nous ne lâchons rien !